Dix podcasts à découvrir

Salut,

L’année dernière, je vous avais préparé une petite liste de podcasts à écouter en été. J’aime toujours autant le soleil, les cerises et les histoires, alors je remets le couvert. Voici, une liste de 10 coups de coeur qui je l’espère feront écho dans vos oreilles, vos coeurs et vos cerveaux.

Bonne écoute et surtout (surtout!), bel été déconfiné. ❤

Trente minutes de documentaire sonore, tous les jours. Des récits, des histoires vraies pour raconter le monde. Souvent des thématiques sociales. Souvent des paroles agrémentées de poésie involontaire. Souvent des pépites d’humanité.

Des jeunes de la génération Y racontent comment ils et elles ont changé de vie en décidant de travailler utile. Ouech, notre génération est cool, et ce podcast fait du bien aux idéaux (et à celles et ceux qui les portent).

J’ai pas accroché directement mais maintenant, j’adore. Un podcast qui décortique le pourquoi du comment on ressent ce qu’on ressent.

Caroline Gillet ouvre les horizons, les frontières. Son micro questionne le monde, la jeunesse, les luttes, les pouvoirs, l’Histoire. Une émission de société transnationale et intime. Je kiffe. Genre vraiment. 

Des documentaires, des entretiens, des récits, des extraits littéraires. La place des femmes dans la société. Le rapport au monde, l’équilibre entre féminin et masculin. Brillant tant sur le fond que sur la forme.

Chaque semaine un grand thème en quatre épisodes. Pour creuser un sujet sous différents angles. Documentaristes et chargés de réalisation s’emparent de tous les sujets : enjeux politiques, sociétaux, économiques, internationaux, environnementaux… et investissent de nouveaux territoires avec des séries historiques, philosophiques, scientifiques…

Rokhaya Diallo et Grace Ly reçoivent un·e invité·e pour explorer les questions raciales sur le mode de la conversation et du vécu. Un podcast féministe et intersectionnel très instructif. Pédagogique et libre.

Ne vous fiez pas au titre, ce podcast n’est pas réservé aux enfants. C’est même cette série qui m’a sauvé l’imaginaire pendant le confinement. Des histoires et des contes racontés par des comédien.ne.s pour alimenter nos images mentales…

Faut-il encore le présenter? Pas le plus funky mais sans doute l’un des plus utiles. Décortiquer les masculinités, parce que ouais, c’est ensemble qu’on finira par y arriver….

Leïla Izrar interroge la perception des cultures arabes en France, et les multiples parts d’arabité dans la culture française. Les clichés en prennent un coup et ça fait du bien.

Et vous, vous écoutez quoi de beau, irrévérencieux ou franchement passionnant?