La ville de la semaine: Beyrouth

Salut toi, je me présente, je suis Belge, je vis à Beyrouth et j’écris un article pour URBANIA. C’est drôle la vie des fois. Je te préviens la ville de Beyrouth est laide, détruite, bombardée, reconstruite, vivante, bruyante, compliquée, joyeuse, triste, surprenante, chaotique, belle, nostalgique. Elle est tout ça en même temps mais elle est surtout complètement insaisissable. Ouais. C’est ça, insaisissable.

Le jour où j’ai annoncé à mes proches que je partais vivre ici, la réaction a été presque unanime “heuuuu, t’es sûre que c’est une bonne idée?”. Tu dis Beyrouth, les gens pensent à la guerre et aux bombes. Mais Beyrouth n’est plus ce Beyrouth-là. Les années ont passé. La ville est reconstruite bien que toujours un peu chaotique (il faut bien l’avouer).

L’article complet.