De Téhéran à Bruxelles, l’incroyable histoire d’Omid Akbari

Omid Akbari, un jeune Iranien d’origine afghane a tout quitté pour construire un nouveau futur à Bruxelles. Comme pour des centaines de milliers d’autres réfugiés, son parcours pour obtenir des papiers en règle s’est apparenté à un véritable combat. Rencontre.

Nous retrouvons Omid chez lui à Laeken. Installé confortablement dans son canapé, il nous raconte son histoire mouvementée. Ses parents ont quitté l’Afghanistan alors qu’ils n’étaient encore qu’adolescents. Ils se sont rencontrés en Iran et y ont eu leurs enfants. Une famille depuis toujours apatride puisqu’il est quasiment impossible pour des Afghans d’obtenir des papiers iraniens. Ils vivaient tous ensemble à Mashhad, la deuxième plus grande ville du pays, mais un soir, le danger est venu frapper à leur porte. Le père a disparu, personne ne l’a jamais revu. « Ma mère a eu peur, elle m’a demandé de quitter le pays pour une vie meilleure. J’avais 23 ans à l’époque », confie le jeune homme.

Auteur : Jehanne

D’abord pour expliquer les origines de mon prénom, puis pour endormir mon petit frère, plus tard pour séduire les garçons et enfin pour informer les lecteurs, j'ai toujours raconté des histoires. Curieuse de nature, je suis passionnée par l’art, les voyages et les anecdotes oubliées. Après mes études de communication à l’Ihecs, j'ai posé mes valises à Montréal et à Beyrouth. De retour à Bruxelles(mais souvent en vadrouille), j'écris aujourd’hui pour différents médias belges, français, libanais ou québécois!