Encore 39 personnes sauvées par l’Open Arms, toujours bloqué en mer

Depuis neuf jours, le navire de l’ONG ProActiva Open Arms attend de pouvoir accoster en lieu sûr. À son bord, 121 migrants secourus au large de la Libye. Aucun pays n’accepte de leur ouvrir un port. L’urgence en pleine mer.

Le navire espagnol Open Arms est coincé dans les eaux internationales, au sud-ouest de Malte et à l’est de l’île italienne de Lampedusa depuis neuf jours. L’Italie, l’Espagne et Malte lui refusent l’accès à la terre. En attendant, sur le bateau, les vivres diminuent et la situation humanitaire se dégrade. À son bord, 121 migrants, dont 30 enfants et deux bébés. Ils ont été secourus le 1er et le 2 août lors de deux sauvetages, le premier à 78 milles marins de la Libye et le second à proximité de la zone de recherche et de sauvetage de Malte. Francisco Gentico, fait partie des quelques volontaires présents sur le bateau, nous avons réussi à le joindre. « On a encore sauvé des gens », nous disait-il ce matin. En effet, l’Open Arms a sauvé de la noyade 39 autres personnes cette nuit vers 2h du matin. Sur le navire, de minute en minute la situation se dégrade, l’anxiété augmente…

L’article complet…

Auteur : Jehanne

D’abord pour expliquer les origines de mon prénom, puis pour endormir mon petit frère, plus tard pour séduire les garçons et enfin pour informer les lecteurs, j'ai toujours raconté des histoires. Curieuse de nature, je suis passionnée par l’art, les voyages et les anecdotes oubliées. Après mes études de communication à l’Ihecs, j'ai posé mes valises à Montréal et à Beyrouth. De retour à Bruxelles(mais souvent en vadrouille), j'écris aujourd’hui pour différents médias belges, français, libanais ou québécois!