Voyager seule en Iran: paradoxes et beauté

En août 2018, j’ai quitté mon confort et mon quotidien pour un projet un peu fou : rejoindre l’Iran depuis la Belgique par voie terrestre. Autrement dit, traverser plus de dix pays et quelques milliers de kilomètres toute seule avec mon sac à dos. Pendant des mois on m’a demandé : « Pourquoi tu veux aller en Iran? » Pour vous, je vais enfin tenter de répondre à cette question.

Je me présente, je m’appelle Jehanne. J’habite à Bruxelles, mais j’ai vécu au Québec pendant quelques mois. Au grand dam de mes proches, je suis une infatigable baroudeuse, j’ai toujours eu un besoin irrépressible d’exploration, de challenges et de surprises. L’été dernier, j’ai eu 30 ans et j’ai traversé la crise existentielle qui va avec chaque passage à la dizaine supérieure. Bref, un beau matin, j’ai pris mes cliques et mes claques, j’ai déposé mes clefs dans la boîte aux lettres, j’ai ajusté mon sac à dos de 13 kilos et je suis partie direction Téhéran en train depuis Bruxelles.

L’article complet.