Le tourisme 2.0 en Iran : déconstruire les clichés et les peurs

L’Iran fascine, intrigue, réveille curiosité et fantasmes. Culture millénaire, hospitalité légendaire, paysages incroyables, le pays a plus d’un atout. Pourtant, les voyageurs sont encore peu à partir à sa découverte. Pour les attirer, des Iraniens ont décidé de déconstruire peurs et clichés

Révoltes, guerres, accord sur le nucléairesanctions économiquestensions renouvelées avec les États-Unis, l’Iran fait souvent la une des pages internationales. Victime de son image, le pays voit son tourisme évoluer au fil des crises qui le secouent.

Selon les autorités iraniennes, le nombre de visiteurs a néanmoins augmenté de 52,5 % au cours de la dernière année perse (entre mars 2017 et mars 2018), atteignant environ 7,8 millions de touristes.

Depuis le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire en mai 2018, la République islamique connaît l’une de ses pires crises financières. La dévaluation du rial iranien par rapport aux monnaies étrangères a toutefois joué en faveur du secteur touristique, faisant du pays une destination bon marché pour les visiteurs issus principalement des pays limitrophes mais aussi d’Occident.

L’article complet…

Auteur : Jehanne

D’abord pour expliquer les origines de mon prénom, puis pour endormir mon petit frère, plus tard pour séduire les garçons et enfin pour informer les lecteurs, j'ai toujours raconté des histoires. Curieuse de nature, je suis passionnée par l’art, les voyages et les anecdotes oubliées. Après mes études de communication à l’Ihecs, j'ai posé mes valises à Montréal et à Beyrouth. De retour à Bruxelles(mais souvent en vadrouille), j'écris aujourd’hui pour différents médias belges, français, libanais ou québécois!